Du nouveau sur l'affaire de la victime de swatting de Call of Duty

Mise en ligne le Thursday 07 July 2022 à 14:21 Par Denily
Facebook

En 2017, l'industrie du jeu vidéo a été choquée par la nouvelle selon laquelle un accident de swatting lié au jeu vidéo avait entraîné la mort d'une personne innocente.

En résumé, des joueurs de Call of Duty se sont livrés à un griefplay les uns contre les autres et ont lancé un faux appel au SWAT à une adresse sans rapport à Wichita, au Kansas. Lorsque le résident innocent et non armé, Andrew Finch, a ouvert la porte, un agent du SWAT a tiré et la tué, marquant ainsi le premier meurtre par swatting aux États-Unis. (Malheureusement, ce n'était pas le dernier).

Au cours des années qui ont suivi, les joueurs impliqués ont été punis à des degrés divers par la justice. Le meneur a été condamné à 20 ans de prison. Cependant, les lecteurs se souviendront que le membre du SWAT, qui a tué Finch, n'a jamais été inculpé par les procureurs du comté, malgré la façon bizarre dont il a traité et jugé l'appel, et la police de Wichita a disculpé son propre officier. La famille de Finch a donc intenté un procès civil contre la ville et l'officier qui a tué Andrew Finch (Justin Rapp) et son supérieur hiérarchique.

C'est là que nous avons perdu le fil de l'histoire, mais l'affaire de la famille Finch a néanmoins continué son chemin devant les tribunaux, et le tribunal de district "a estimé qu'un jury raisonnable pourrait conclure que Finch n'était pas armé et ne représentait pas une menace" et a autorisé la poursuite de l'affaire contre Rapp, en rejetant sa défense d'immunité qualifiée. Rapp a ensuite fait appel. (Aux États-Unis, l'immunité qualifiée est censée protéger les fonctionnaires de poursuites judiciaires pour des actions de bonne foi, mais elle a une longue histoire d'abus pour éviter de rendre des comptes pour des violations de droits).

 

Les dernières informations sont arrivées cette semaine : La Cour d'Appel du dixième circuit a confirmé la décision du tribunal de district d'accorder un jugement en faveur de la ville de Wichita, mais a aussi maintenu la décision de Cour du district de refuser le jugement sommaire pour la défense d'immunité qualifiée de Rapp, ce qui signifie que l'affaire passera devant un jury.

La Cour du district a conclu qu'un jury raisonnable pourrait trouver que (1) Rapp a tiré un coup de feu alors qu'il aurait pu voir que les mains d'Andrew Finch étaient vides. (2) L'affirmation de Rapp que Finch a fait un mouvement menaçant est faux et (3) Rapp n'a pas pu clairement voir les mouvements de Finch à cause de l'obscurité et de la distance. Tout cela s'ajoute à de nombreux faits. [...] Rapp prétend qu'un officier raisonnable aurait pu croire que Finch représentait une menace de dommage physique grave et donc que l'immunité qualifiée devrait s'appliquer. Mais basé sur les conclusion que la Cour a eu, Finch n'aurait pas pu être une menace et Rapp n'avait pas le droit à l'immunité qualifiée. La famille Finch prétend que les politiques d'enquêtes et de discipline de la ville de Wichita après des incidents de recours à la force manquaient de responsabilité, reflétaient une indifférence délibérée et ont causé la mort d'Andrew. Mais il n'a pas réussi à soutenir ces allégations avec une quelconque preuve d'une telle politique. Pour les raisons ci-dessous, nous confirmons les deux décisions de la Cour du district.

Rapp, d'ailleurs, a également poursuivi la ville pour la perte de salaire qu'il a subie après avoir tué une victime de swatting. L'affaire a apparemment été rejetée, mais pendant ce temps, il a été promu inspecteur la semaine dernière, quelques jours avant que son appel ne soit rejeté.

Si vous êtes curieux à propos de toute l'histoire, vous pouvez consulter en résumé partiel le dossier d'appel (celui-ci est en anglais). Vous pouvez aussi voir la série documentaire de Netflix, appelé À l'ère des leurres, L'internet du crime. Le tout premier épisode, Mort par swatting, se concentre sur cet incident. Nous ne pouvons maintenant qu'attendre.

Traduction - MassivelyOP

Actualités actualites