Loot Box, et si l’Allemagne les interdisait à son tour ?

Loot Box, et si l’Allemagne les interdisait à son tour ?
4 (80%) 1 vote

On ne parle pour le moment pas d’interdiction à proprement parlé en Allemagne, mais plutôt de restrictions. Le mot n’est pas plus beau mais il ne veut pas nécessairement dire la même chose. D’après le rapport de Welt, une étude de l’Université de Hambourg a observée que les jeux de hasard sont de plus en plus courant. On le sait, nous pauvres joueurs qui nous faisons plumer depuis longtemps, que le business model autour des microtransactions et des loot box est florissant et que les entreprises vont avoir du mal à se défaire des milliards générés par ce système. Pour autant, si les microtransactions ne sont pas considéré comme du hasard, les loot box, elles, pourraient tomber de haut ! 

Loot Box, et si l'Allemagne les interdisait à son tour ?

Les Loot box dans le collimateur de la Commission de la protection de la jeunesse en Allemagne

En effet, estimé par beaucoup comme incluant beaucoup trop de RNG, il se pourrait qu’elles tombent sous la même juridictions, les même contraintes, le même modèle que les machines  sous et autres jeux de hasards soumis à des réglementations strictes. Pour l’heure, l’Allemagne n’a fait qu’un constat et ne s’est pas prononcé officiellement mais le président de la Commission de la protection de la jeunesse a averti que ce système de loot box pourrait violer des lois surtout auprès des enfants et des adolescents.

Ceci pourrait également vous intéresser…

L’Allemagne rejoint donc le club anti loot box déjà composé de la Belgique, l’Australie et les Etats-Unis. La France n’a pas encore tout à fait pris position, mais les éditeurs eux, l’ont clairement fait et réfutent les accusations portés envers leur système de loot box hyper rentable.

Verdict sera rendu en mars 2018, par la Commission de la protection de la jeunesse, qui décidera si oui ou non, les boites de butins doivent êtres soumises à des réglementations spécifiques. Affaire à suivre donc !

Ecrire un Commentaire