Ubisoft - Entre rachat et indépendance, que souhaite l'éditeur ?

Mise en ligne le jeudi 12 mai 2022 à 10:45 Par Geno
Facebook

A la suite d’un rapport du mois dernier, via lequel Ubisoft avait suscité l’intérêt de nombreuses sociétés de capital-investissement privées, l’éditeur d’Assassin’s Creed s’est une nouvelle fois exprimé sur cette question, affirmant posséder « tout ce dont nous avons besoin pour rester indépendants ».

Thumbnail Ubisoft - Entre rachat et indépendance, que souhaite l'éditeur ?

Ubisoft - Un rachat imminent, ou l'indépendance à tout prix ?

A l’origine, Ubisoft a abordé le sujet du rachat en février, à la suite d’une série d’acquisitions où Activision Blizzard a été racheté par Microsoft, Bungie par Sony, et Zynga par Take-Two. Néanmoins, depuis lors, un rapport de Bloomberg a affirmé qu’Ubisoft avait attiré l’intérêt de nombreuses sociétés de capital-investissement privées, en ajoutant toutefois que l’éditeur n’avait encore entamé aucune « négociation sérieuse » quant à un tel accord.

En conséquence de ces rapports, Ubisoft s’est une nouvelle fois exprimé au sujet de ces acquisitions, bien que ce fut à peu près de la même manière qu’en février. « Il y a eu beaucoup de discussions autour d’une consolidation dans l’industrie, et chez Ubisoft en particulier », explique le président de la société, Yves Guillemont, durant la dernière conférence sur les résultats, ajoutant que sa « position globale est claire ».

« Comme nous l’avons dit en février dernier, nous avons tout ce dont nous avons besoin pour rester indépendants », a poursuivi Guillemot. « Nous avons le talent, l’échelle industrielle et financière, ainsi qu’un large portfolio de puissantes IP pour susciter une immense valeur dans les années à venir. Cela nous a fourni le nécessaire pour construire un partenariat stratégique avec les plus grands acteurs du divertissement et de la technologie. »

Guillemot a rajouté que les spéculations actuelles sur un potentiel rachat, « mettent en évidence le véritable attrait et la valeur de notre santé, ainsi que notre potentiel en création de valeur. » Il a cependant souligné que, puisqu’il s’agit d’une pratique courante pour une société cotée en bourse, le conseil d’administration d’Ubisoft examinerait chaque offre « dans l’intérêt de tous les actionnaires et de nos formidables équipes. »

A la suite des discussions d’avril autour de l’intérêt croissant pour Ubisoft du secteur du capital-investissement, un autre rapport a suggéré que l’éditeur fondé par Guillemot recherchait effectivement un partenaire parmi ces sociétés de capital-investissement privées, le tout en gardant le contrôle de l’entreprise.

Pour rappel, Ubisoft a combattu en 2016 un rachat par le groupe de médias français Vivendi, à l’époque où il avait justement juré se « battre » pour demeurer indépendant à tout prix. Les choses seront-elles amenées à changer ?

Source – Traduction : Eurogamer

Gagnez vos jeux gratuitement en profitant du concours organisé par notre partenaire Instant-Gaming. Choisissez parmi les jeux-vidéo de votre choix, des cartes prépayées (PS+ ; PSN ; Xbox Live ; Switch ; Crédits FIFA...), des DLC ou encore des V-Bucks. Le concours est GRATUIT !

Participer au concours Instant gaming
Facebook