eSport : La position officielle du Comité International Olympique

eSport : La position officielle du Comité International Olympique
4 (80%) 2 vote[s]

Le Comité International Olympique, CIO, vient de rendre son verdict. L’eSport ne rejoindra pas la grande famille des JO, en tout cas, pas tout de suite. Considéré comme prématuré, les discussions concernant l’eSport au JO ont tournées court lors du sommet Olympique qui s’est tenu à Lausanne, en Suisse, pendant ce weekend. La position est donc désormais officielle, il ne reste plus qu’à espérer que les choses changent dans les années qui viennent ou que les Jeux-Vidéo parviennent à créer leurs propres Olympiades !

eSport : Les jeux vidéos en contradiction avec les valeurs Olympiques

Le CIO a décidé que certains facteurs empêchent pour le moment l’eSport de s’intégrer aux différents sports déjà validés par la CIO. L’année dernière, Thomas Bach, président du Comité International Olympique, s’est dit préoccupé par le contenu violent des jeux vidéo qui va à l’encontre des valeurs olympiques de “non-discrimination, non-violence et paix entre les peuples“. Bien que le contenu violent n’ait pas été explicitement mentionné dans les communications du sommet, le comité a constaté que certains jeux n’étaient “pas compatibles avec les valeurs olympiques“.

La nature éphémère de l’industrie du jeu pose également un problème, ont suggérés les représentants du CIO, avec la “popularité croissante des jeux” et le développement de réalités augmentées et virtuelles. Cette question est aggravée par la nature “fragmentée” de l’industrie des jeux et par la “concurrence acharnée entre opérateurs commerciaux“.

Enfin, le sommet a fait valoir que l’industrie du jeu vidéo est axée sur le commerce, “alors que le mouvement sportif est fondé sur des valeurs“. Même dans ce cas, le Comité a reconnu que le jeu compétitif “implique une activité physique comparable à celle requise dans les sports plus traditionnels“, et le Mouvement Olympique “devrait continuer à s’engager avec cette communauté“.

Malgré les préoccupations générales du sommet, il a été convenu que beaucoup ne s’appliquaient pas aux jeux de simulation et le CIO a déclaré qu'”une coopération accélérée concernant ce type de sport est encouragée“.

Le sommet a ajouté que les fondations sportives internationales devraient explorer les avantages des itérations virtuelles de leurs sports, tout en veillant à maintenir un contrôle approprié. Il a été décidé que le CIO et l’Association mondiale des fédérations internationales de sports inviteront les parties prenantes du secteur de l’eSport à explorer des projets collaboratifs.

Source : Gamesindustry

Ecrire un Commentaire