Fortnite – Y jouer serait aussi addictif que consommer de l’héroïne

Fortnite – Y jouer serait aussi addictif que consommer de l’héroïne
4 (80%) 1 vote

Fortnite

Editeurs : Epic Games
Genre(s) : Action, Tower Defense, Survie
Sortie : 2017-07-21
Mode(s) : Solo, Coopération
Plateforme(s) : pc, ps4, xbox

Alors que l’addiction aux jeux vidéo est désormais quelque chose de reconnu, on apprend désormais que certains jeux comme Fortnite, sont considérés comme pouvant engendrer une dépendance similaire à celle de l’héroïne.

Ces jeux ont pour but de faire intervenir les systèmes dopaminergiques des enfants et libèrent des substances addictives très similaires à la toxicomanie.

Le fameux rapport médical n’est pas disponible, ou en tout cas n’est pas communiqué de manière officielle, puisqu’on apprend cela via un site d’actualités sans pour autant être informé de quelle organisation il pourrait émaner.

Fortnite - Y jouer serait aussi addictif que consommer de l'héroïne

On sait que Fortnite est la cible de beaucoup de critiques surtout depuis que le jeu est accusé d’être la cause de nombreux divorces au Royaume-uni. D’après les informations données, 200 couples auraient demandé le divorce en évoquant Fortnite comme source de problèmes dans leurs couples. Ces « problèmes » auraient été de l’ordre de la dépendance, ce qui nous ramène donc à la comparaison juteuse avec l’héroïne.

Ces rapports concernant les effets néfastes de Fortnite et d’autres jeux vidéo ont été publiés quelques mois après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ait officiellement inscrit la dépendance au jeu vidéo comme un nouveau trouble de santé mentale. L’OMS estime que pas plus de 3% des joueurs sont affectés par ce trouble, qui ne peut être diagnostiqué que par un professionnel de la santé. L’OMS a également précisé que cela ne signifie pas que chaque personne qui passe des heures à jouer à des jeux vidéo en souffre. Au lieu de cela, des symptômes constants doivent être présents, ruinant plusieurs aspects de la vie d’un individu.

Bien que la dépendance aux jeux vidéo soit un problème sérieux, elle nécessite encore beaucoup de recherches et les gens doivent comprendre que la majorité des joueurs ne sont pas concernés. En réalité, les jeux vidéo en soi ne sont pas mauvais pour la santé de quelqu’un, le problème se pose lorsqu’il devient trop excessif et perturbe la vie d’une personne.

Source- ABC News

Ecrire un Commentaire