Court-métrage animé Hearthstone inspiré de Disney et de la chanson de Raiponce « J’ai un rêve »

Et si Flynn Rider et Raiponce avaient eu une fille qui s’était expatriée sur Azeroth ? Attendez, tout est possible, il suffit d’imaginer un portail, une erreur de magie bref… Non nous ne divaguons pas, en tout cas pas encore, mais veuillez nous pardonner tout de même, la faute à la dernière vidéo présentée pour Hearthstone…

Explications !

Ce petit court métrage d’animation vous fera sans doute penser à un dessin animé chantant, comme vous en avez connu pendant votre enfance, mais pour ceux qui ont plus de 30 ans et des enfants, ceci est une torture…

 

 

Blizzard ! Pourquoi avoir tenté d’achever ce qui nous restait de vacances avec cette horrible rengaine copieusement saupoudrée de Disney, sauce Raiponce ? Tu sais combien de temps il aura fallut à la plupart des mères de cette planète pour se débarrasser des refrains et autres paroles prises de tête de la princesse aux longs cheveux dorés qui soigne tous les bobos ? DES MOIS ! Et on ne parle pas de la Reine des Neiges, qui a clairement été le supplice du 21e siècle pour tous les parents de l’univers… (d’ailleurs, si l’idée te vient, Blizzard, de faire chanter une pintade sur une montagne, tout en lui construisant un palais de glace, attend toi à une rébellion massive planétaire !)

 

Tu as eu chaud, j’ai cru qu’elle allait chanter dans la neige…

On te prévient, rien de plus…

Bon, on veut bien comprendre que les courts métrages soient à la mode, avec Overwatch et sa série animée présentant les personnages un à un, on se disait que Blizzard tenait le bon bout, et on espérait presque voir un film débarquer sur son FPS tant ses personnages sont intéressants, riches et complexes. Mais là, non…

 

 

Alors évidemment, il y en a qui rageront en m’envoyant des tomates et des cailloux, parce qu’on ne s’attaque pas aux courts métrages de Blibli sans s’en prendre plein la tête, toutefois permettez que je précise ma pensée avant de me prendre tous les étals de marché que vous trouverez sur la tête : Blizzard n’avait pas besoin de faire chanter ses personnages pour rendre son jeu intéressant. Les chansons de ce genre sont mignonnes, mais n’apportent rien de plus à l’univers, si ce n’est un côté animation pour enfant qui pique les yeux. Et si je fais le rapprochement avec Raiponce c’est que dans ce dessin animé pour enfant, vu et revu au moins 5 fois par jour pendant 6 mois, la scène où la princesse se retrouve dans l’auberge avec son « guide » et où tout ce petit monde se met soudainement à chanter s’en rapproche un chouia.

 

 

Évidemment, Blizzard ne fait pas de plagia, mais croyez-en le Club des mamans abonnées à Disney Channel, si Raiponce et Flynn avaient une fille, elle ressemblerait à la petite Éva présente dans ce film. Coïncidence ou non ?

 

Elle a le nez de sa mamie :’)

 

Nous ne le saurons jamais, mais il est assez courant qu’une marque utilise comme référence un personnage usant de certains traits physiques en rappelant des plus populaires, afin de créer une accroche visuelle directe. Ce ne serait donc pas étonnant que l’inspiration soit là, sans pour autant copier sauvagement.

Ce qui est certain c’est que cela fonctionne sur un public inondé de ce genre d’animé, qui voit tout de suite dans cette petite fille une « princesse qui fait de la magie » et dans son acolyte en collant qui saute comme une gazelle un « chevalier trop drôle »…

 

 

Alors pour la dernière fois Blizzard, merci, mais non merci, pense aux mamans de ce monde, pense à nous et ne vient pas rajouter à la couche déjà niaise et indigeste de Disney, tes chansons. On passe pour cette fois, mais uniquement parce qu’Éva est trop mignonne… et parce que tu bosses quand même vachement bien… mais attention ! Si tu décides de faire chanter une elfette ou une humaine perchée sur une montagne enneigée, prépare-toi au courroux de toutes celles qui ont été traumatisées et harcelées par Elsa !

Ecrire un Commentaire