60K emplois remplacés par des robots

60K emplois remplacés par des robots
J'aime l'article :

Si vous pensiez qu’IRobot, le film sorti en 2004 où l’intelligence artificielle remplaçait les humains dans certaines tâches grâce, notamment, à sa précision et sonobéissance, était du domaine de la science-fiction, c’est que vous avez manqué un train. Les intelligences artificielles se multiplient, et PureGameMedia est curieux et s’est penché sur ce phénomène qui n’est pas prêt de s’arrêter.

 
article_robots1
 

Les robots sont à la mode, qu’importent leurs fonctions, les humains cherchent à tout prix à en créer. Certains n’hésitent pas à leur donner visage humain, en les dotant d’expressions faciales identiques à celles de nos semblables, et une interactivité équivalente à la nôtre. De quoi donner des frissons à certains. Pourtant, ce n’est pas spécialement de ces prototypes, encore peu nombreux finalement, dont l’homme devrait se méfier. Mais plutôt des entreprises qui se jettent sur le marché en proposant des robots capables de remplacer les hommes au travail. Alors, certes, vous nous direz que ce n’est pas nouveau, que les machines sont déjà présentes dans les usines de grands groupes, pour l’assemblage ou la découpe, leur précision étant largement supérieur à celle de l’homme, elle sont également utilisées pour des applications militaires, et le transport, ou encore (mais cela reste plus rare) dans des postes liés au tourisme comme la réception. Mais ces machines viennent en support, en soutien à des postes stratégiques. Elles ne remplaçaient jusqu’alors pas complètement l’homme… et pourtant…

 

article_robots2

 

Pourtant, certaines entreprises décident de changer la donne, en remplaçant sans vergogne leurs employés par des machines. C’est le cas d’un sous-traitant taïwanais d’Apple, qui vient de remplacer 60 000 ouvriers par autant de machines, dénommée « Foxbots ». La firme qui les fabrique, Foxconn, fournira à terme, à l’usine, autant de robots que d’employés restant, afin de remplacer 100 % de la masse salariale et ainsi augmenter sa productivité tout en faisant des économies. Par ailleurs, la Chine souhaite encore accélérer sa croissance, et pour ce faire devrait équiper 35 autres usines de ces robots derniers cri.

Mais la Chine n’est pas la seule consommatrice de robots, nous l’avons dit, certaines usines en Europe et aux États-Unis en sont déjà équipées. Un phénomène qui laisse craindre le pire pour nos emplois. Les ouvriers qualifiés pourraient à terme être remplacés par des machines, car, si on poursuit sur la lancée actuelle, d’ici une quinzaine d’années, un tiers des emplois pourraient ainsi disparaître.

Un retour en arrière semble compliqué, dès lors que la compétitivité l’emporte sur l’humanisme. En France, 3 millions d’emplois seraient menacés d’ici 10 ans, et nous ne pourrons rien y faire. Mais ce n’est pas tout, car si les robots remplacent petit à petit divers emplois, les différents outils technologiques mis à notre disposition vont en faire péricliter quelques-uns également. Notre société de consommation, basée sur du jetable, n’est bonne pour personne. Et bientôt, quand les robots auront pris leur place, il y a fort à parier que la technologie nous gouverne, et que nous soyons alors incapables de vivre sans elle.

Source RTL
 

Ecrire un Commentaire