L’assistant Echo Alexa d’Amazon, au coeur d’une affaire de meurtre

Les appareils connectés sont légion, et bientôt nous ne pourrons plus vivre sans. Écoutés en permanence, notre vie privée ne l’est plus tant que ça depuis que nous sommes géolocalisés en permanence, et que nos conversations peuvent être enregistrés par nos appareils de domotiques, presque avec notre consentement. L’Echo D’Amazon, l’enceinte connectée qui répond à vos demandes en est le parfait exemple.

 

Découvrez Amazon Echo

 

Récemment, un meurtre s’est déroulé en sa présence, et même si l’activation d’Echo ne se fait qu’après avoir prononcé le mot Alexa, les enquêteurs pensent qu’un mot à la consonance similaire aurait pu activer l’enregistrement, et ainsi leur donner des preuves du meurtre qui s’est déroulé. Cette scène se passe dans l’Arkansas, aux États-Unis, et comme Apple avant elle, la société Amazon refuse de transmettre les informations relatives à la vie privée de son client, présumé coupable du meurtre. Mais contrairement à la firme à la pomme, Amazon ne s’y oppose pas catégoriquement, et attend simplement une demande légale afin de procéder à la transmission des données.

 

 

On se pose donc la question de la protection de notre vie privée dans ces conditions. Nous sommes écoutés, filmés, nos informations personnelles circulent sur le net plus vite que nous ne serions capables de les transmettre nous-mêmes à notre voisin, Facebook par exemple, sait tout de vous. Google encore plus. Alors quid de tout ceci ? Un pauvre mandat suffira-t-il demain pour exhumer toutes nos informations et données personnelles d’internet ?

Pas de panique cependant, nous ne sommes pas dans une série américaine telle que Person of interest, où nous vivons sous le contrôle d’une machine, capable d’interférer avec nos vies et de faire des prédictions. Mais y viendra-t-on ? La technologie est en tout cas de plus en plus présente dans nos vies, et si l’on en croit certains visionnaires, ce n’est pas près de s’arrêter.

 

 

Mais revenons un instant sur l’Echo d’Amazon, qu’est-ce donc que ce gadget à qui on peut parler ?

Il s’agit en réalité d’un appareil d’assistance et de gestion, ainsi qu’une enceinte… en gros vous lui demandez de commander une pizza et il le fait, vous voulez écouter une musique en particulier, il suffit de lui dire le titre de la chanson et votre assistant personnel se charge de vous la lancer. En bref, il s’agit de votre Jarvis personnel. Tony Stark n’a qu’à bien se tenir, car si pour le moment cette technologie porte le nom d’Alexa, il y a fort à parier que dans un futur proche, on puisse la personnaliser et lui donner un autre nom.

 

 

Amazon Echo n’est pour le moment pas commercialisé en France.


À lire aussi sur le même thème


>> La vie avec la réalité virtuelle <<

>> La planche connectée de Samsung <<

>> Des robots remplacent 40K emplois <<

 

Ecrire un Commentaire