Nacon Revolution Pro Controller 3 : Test manette eSport pour Pro Gamer

Nacon Revolution Pro Controller 3 : Test manette eSport pour Pro Gamer
5 (100%) 1 vote[s]

La manette proposée par Nacon, et dédiée à l’eSport et plus précisément, au Pro Gaming, s’est dévoilée à nous dans un test. Plus habitués aux manettes Xbox sur PC qu’aux manettes PS4 hybrides, nous avons donc commencé ce test avec quelques a priori, mais une fois la boite reçue, et la manette déballée, c’est une autre histoire ! On voit ça en détails !

Nacon Revolution Pro Contrôller 3 : Test manette eSport pour Pro Gamer

Design et Ergonomie

La manette Nacon Revolution Pro Controller 3 n’a rien à envier aux manettes Pro Gaming plus standard, ainsi qu’aux manettes Xbox plébiscitées par les joueurs pour leur incroyable ergonomie. En effet, la RPC3, bien que dédiée à la PS4 et aux PC dans une visée Pro Gaming, assure le coup en adoptant un design très proche de celui de la manette de type Xbox.

Nacon Revolution Pro Contrôller 3 : Test manette eSport pour Pro Gamer

La prise en main est juste géniale. Loin de la sensation évidente de légèreté d’une manette PlayStation plus classique, la RPC3 reste tout de même peu encombrante, malgré sa taille plus imposante et son raccordement filaire à votre support de jeu (on en parlera plus tard). Le pad central est assez imposant, mais n’est pas dérangeant, les touches à l’arrière de la manette, les classiques L et R sont très facilement accessibles et ce, quelle que soit la taille des mains qui utilisent la manette. Les petites couleurs sous les joysticks permettent de donner une vraie ambiance de jeu, comme on peut la créer grâce à son clavier et sa souris Gaming. Seul bémol peut-être, sur le RPC3 de Nacon, ce sont ces touches rajoutées à l’arrière de la manette. Une série de deux touches sont disposées de chaque côté, à droite et à gauche donc, sur l’emplacement de prise en main, afin de permettre un éventuel accès rapide à des raccourcis.

Seul soucis de ce système c’est que si vous avez des mains trop grandes ou trop petites, ces boutons deviendront vite assez compliqués à utiliser. De plus relativement sensibles, il convient de préciser qu’il vaut mieux choisir avec soin quels raccourcis s’y rattacheront… vous risquez d’avoir des surprises sinon…

Nacon Revolution Pro Contrôller 3 : Test manette eSport pour Pro Gamer

Niveau ergonomie et design, la Nacon RPC3 est au rendez-vous. Pour une manette PlayStation, son design très proche de celui de la manette Xbox est un plaisir, et on apprécie également le packaging soigné, la mise à disposition d’une boite de rangement très design elle aussi, où câbles et controller trouveront une place, bien à l’abri des aléas de la vie courante.

Connectiques

Niveau connectique on est sur du standard. La manette est filaire, ce qui veut dire que le câble fourni avec n’est pas un câble de charge, mais un câble de branchement. L’USB se glisse dans un port soit Console PS4 soit PC, et l’autre côté se raccorde à la manette. Classique.

Nacon Revolution Pro Contrôller 3 : Test manette eSport pour Pro Gamer

Alors oui, vous nous direz que le sans fil aujourd’hui c’est presque le minimum syndicale pour une manette, sauf que cette affirmation vole en éclat dès lors que vous décidez d’investir dans un matériel Gaming, et/ ou Pro Gaming. En effet, une manette sans fil est pratique si vous n’avez pas de longues sessions de jeu à faire, ou que vous vous moquez de devoir arrêter votre partie en cours de route pour charger votre manette. Mais quand on fait de l’eSport, on veut de la précision et de la durée.

Ce n’est pas à toi, ami gamer, que je vais apprendre qu’une souris filaire est plus précise qu’une souris sans fil, et qu’il veut mieux aussi qu’elle ne tombe pas en rade de pile en plein milieu de ta partie. Pour une manette c’est pareil. Alors on vous avouera tout de même que c’est un peu embêtant si vous jouez sur console car le câble va courir entre votre canapé et votre télé et clairement, ce n’est pas le moment de vous prendre les pieds dedans. Pour PC en revanche c’est presque indispensable et c’est tant mieux que Nacon ait fait le nécessaire de ce côté-là !

Personnalisation

Cette manette, en plus d’être précise car filaire, offre une possibilité assez large de personnalisation. Déjà, première chose que vous remarquerez ce sont les petits poids fournis avec la RPC3. Ces poids servent à équilibrer votre manette en fonction de vos besoins. On est là sur une gestion de sa manette très précise et très pointue. Nous-même avons décidé de tester la manette avec les poids les plus lourds (16 grammes), et c’est très agréable bien qu’un peu surprenant au début. Si vous ambitionnez des modifications de ce côté, la manette Nacon RPC3 le permet et cela peut vite devenir un réel avantage lorsque vous jouez à haut niveau.

Du côté de la personnalisation de la manette en elle même, vous pouvez utiliser un logiciel téléchargeable sur le site de Nacon. Ce logiciel vous permet de modifier les couleurs de la manette (comme pour un clavier ou une souris Gaming). Vous pourrez également modifier certains détails comme les vibrations de la manette, la sensibilité des joysticks, les raccourcis etc… bref autant de réglages qui vous seront certainement très utiles si vous désirez pousser votre manette à fond.

Prix

Côté prix c’est plutôt une bonne surprise pour une manette Pro Gaming. Vendue au prix de 99,90€, cette manette Pro Gaming reste dans une gamme tarifaire tout à fait raisonnable pour son usage. De plus, ses accessoires de rangements et son packaging soigné font de la RPC3 un très beau cadeau à se faire ou à offrir.

Ce qu’on en a pensé

Sur certains jeu, clairement, la manette est indispensable et la RPC3 de Nacon fait le taf qu’on lui demande sans trop nous compliquer la vie. Une manette confortable, pratique et personnalisable. Sa précision filaire, sa gamme de poids pour les joueurs les plus pointus et les plus exigeants en font une très bonne manette, qui trouvera sa place sur PC comme sur PlayStation 4.

Pas vraiment de points négatifs, à part que dans un maison “familiale”, le câble qui coupe le salon en deux peut vite devenir gênant, mais bon, c’est un coup à prendre et une petite organisation à penser. Rien d’inaccessible, et surtout, rien qui ne soit rédhibitoire.

Ecrire un Commentaire