Test de Last day of June, un bijou au thème sombre et dramatique

Test de Last day of June, un bijou au thème sombre et dramatique
4 (80%) 2 vote[s]

Last Day of June

Editeurs : 505 Games
Genre(s) : Aventure
Sortie : 2017-08-31
Mode(s) : Solo
Plateforme(s) : pc, ps4

Test de Last Day of June

Quand on vous parle de jeu vidéo, souvent, vous imaginez des scénarios précis. Pour beaucoup, un jeu vidéo doit vous embarquer dans des cauchemars, des rêves, mettre en scène la fin de notre humanité, ou un changement radical dans l’ordre des choses. Les jeux vidéo nous invitent à l’exploration de mondes fantastiques, mêlant fantasy, science-fiction, ou simplement histoires de vies sur fond de drame, et de magie. Last day of June n’est pas de cet acabit. C’est un chef-d’œuvre comme il en dort tant dans les bibliothèques de jeux vidéo du monde.

>> Découvrez tous nos tests <<

Un bijou de simplicité et de narration, au scénario bien ficelé qui vous embarque loin dans une expérience de vie qui se veut intense et pleine de poésie. Nous avons testé pour vous cette perle d’Ovosonico et 505 Games et nous n’avons pas été déçus.

L’histoire de Last Day of June

Last day of June nous invite à expérimenter le deuil dans tout ce qu’il a de plus douloureux, et de plus tranchant. Last day of June, c’est l’histoire de June et de Carl, qui vont vivre un drame comme il en arrive tous les jours dans le monde. Un accident de voiture va mettre fin à leur idylle et tuer June, laissant son compagnon handicapé.

Un chef-d’œuvre scénaristique

L’histoire commence ainsi, lui va tout tenter pour essayer d’inverser le cours de l’histoire, en retournant dans le passé pour modifier les évènements et ainsi éviter que ce drame n’ait lieu. Mais pourquoi ? L’amour certes, mais pas que… la jolie June est enceinte de leur premier enfant et ce futur papa va tout faire pour sauver sa femme et son enfant de la mort promise. Carl est donc parti pour une aventure émotionnelle hors norme, où il utilisera les tableaux que sa femme a réalisés pour retourner dans le passé. La charge symbolique est énorme et le jeu n’a pas fini de vous surprendre.

Last day of June est une perle scénaristique, où pourtant pas un mot n’est prononcé tout au long du jeu. Vous ne savez pas quoi faire, vous le devinez, car, et c’est là la force de cette histoire, elle pourrait toucher n’importe qui, aussi parvient-on rapidement à s’identifier au personnage et à son drame.

Surmonter le deuil

Mais comment changer le destin d’une vie qui s’achève ? Est-ce seulement possible ? Dans Last day of June, vous le pouvez. Ce sera d’ailleurs votre mission : tout faire pour changer le destin de June, et pouvoir ainsi voir grandir votre enfant avec elle, à vos côtés. Mais les choses ne sont pas si simples, car il vous faudra intervenir sur différents plans de la vie des personnes qui vous entoure et vous découvrirez que chacun a sa part de responsabilité dans ce drame.

Peut-on changer le destin des autres pour satisfaire son propre désir ?

Pour pouvoir interagir dans le passé et espérer changer le cours du destin de June, il vous faudra revenir à une heure précise, autant de fois que nécessaire et modifier les évènements qui se sont passés dans le quotidien de vos voisins à cet instant, car l’accident n’a pas eu lieu par hasard.

Vous découvrez ainsi qu’il faudra éviter de faire jouer le petit garçon au ballon, à un certain endroit, en lui proposant un autre choix, ce qui changera son destin, mais également celui des autres voisins. Ainsi l’effet papillon s’installe, et quand vous pensez que tout est millimétré et que l’accident ne peut pas avoir lieu, survient alors ce que personne, pas même vous ne pouvez changer : le destin.

Et s’il peut braver la mort même, si le meilleur de l’homme est tel que rien n’en périsse, je t’aime… avec ce que j’ai d’immortel – Sully Prudhomme

Pour autant, il y a toujours une solution, et c’est cette solution finale que vous devez découvrir tout au long de l’histoire. Vous en apprendrez plus sur ceux qui vous entourent, car à chaque fois vous incarnerez un personnage différent, la jeune femme qui déménage, le petit garçon qui cherche de quoi jouer, le chasseur romantique et le papy attentionné. Chacun de ces personnages dispose de sa propre histoire, et à leur manière, interfèrent avec le destin de June. Vous devez changer cela.

Graphiquement, le jeu nous enveloppe dans une ambiance particulière, très nostalgique, à la limite de la mélancolie. On joue avec les couleurs, tantôt chaudes, tantôt froides afin de mieux vous investir des émotions des personnages que vous incarnez. La musique vous emporte et ne gêne en rien l’histoire. Last day of June se termine vite. C’est souvent le problème de ce genre de jeu, en moyenne, en jouant tranquillement et en fouillant tous les recoins pour êtres certains de vos choix, vous devriez terminer le jeu en 5 h voire 6 h si vous prenez vraiment votre temps.

Un petit jeu qui a tout d’un grand

Évidemment, on notera le côté répétitif de l’histoire, car à chaque fois que vous revenez dans le passé pour modifier un évènement, il faut penser à retourner dans un autre passé, d’un autre personnage pour le modifier également, jusqu’à trouver la combinaison parfaite et arriver ainsi au bout de l’histoire. Petit plus à noter, la toute fin de l’histoire qui ferait pleurer les âmes sensibles, mais qu’il ne faut surtout pas manquer, aussi nous vous conseillons de laisser les crédits se dérouler afin de ne pas en rater une miette.

Pour le reste, que dire de plus, Last day of June nous a convaincus malgré que ce ne soit pas le type de jeu auxquels nous jouons habituellement, mais la grande réflexion nécessaire à l’aboutissement de cette quête de vie nous embarque aisément et ne nous laisse forcément pas indifférents. Le gros avantage de ce jeu est qu’il peut être joué, compris et appréhendé par tous les âges. Chacun ira de sa propre analyse de l’histoire, chacun la regardera et la vivra avec ses propres blessures et ses propres souvenirs.

C’est cela, la force de Last day of June, vous entraîner sur un chemin que vous ne souhaitez pas ou plus emprunter, le faire avec grâce et délicatesse, respect et poésie pour qu’à aucun moment il n’y ait de l’indécence ou de la méchanceté dans vos choix et vos actions, car au final, que vaux votre bonheur si, pour le conserver ou le retrouver, vous piétinez celui des autres ?

Découvrez également les trois sessions de Making Of pour Last Day of June proposées par 505 Games et Ovosonico où vous en apprenez plus sur l’histoire et sa conception. Vous découvrirez que le travail scénaristique a pris une grande place lors de la conception du jeu, et qu’il s’agit là d’un cheminement vers le deuil, une expérience de vie en somme, qui pourrait être vécu par n’importe qui et qu’il faut apprendre à surmonter. Pour nous en tout cas, ce test nous aura permis de découvrir un jeu très attachant, que nous conseillerons volontiers !

Making of Last Day of June partie 1

Making of Last Day of June partie 2

Making of Last Day of June partie 3

Jaquette du jeu : Last Day of June
Les points positifs
  • Le scénario émouvant et émotionnellement chargé
  • Le style graphique très poétique dont les couleurs s’adaptent aux émotions
  • La bande-son qui vous garde dans un état émotionnel proche de celui de Carl et June
Les points négatifs
  • Le jeu est un peu court
  • sa durée de vie étant de 6 h maximum
Note du jeu : Last Day of June

Ecrire un Commentaire