PUBG vs Fortnite, Bluehole demande des comptes à Epic Games

PLAYERUNKNOWN’S BATTLEGROUNDS

Développeurs/éditeurs: Bluehole Inc

Sortie: 23 Mars 2017

Genres: Action, Aventure, Survie

Modes : Multijoueur, PvP

Plateforme : PC

Après l’annonce des 1,5 million de joueurs simultanés, et de l’enchaînement de records concernant PUBG, il semblait qu’aucune ombre ne pouvait venir se glisser entre le jeu de Bluehole et la frénésie dont s’est emparé le milieu du jeu vidéo pour PUBG. Et pourtant, c’est du côté du développeur du moteur de jeu qu’il faut chercher pour trouver quelques étincelles.

Si vous ne le saviez pas, Bluehole Inc. ne développe pas le moteur de son jeu, il s’agit d’Epic Games qui fournit contre redevance élevée, Unreal Engine, permettant de faire tourner PUBG. Et c’est ainsi que tout commence. PUBG a du succès, pour preuve les nombreux records dont il fait l’objet, son mode de jeu simple répondait à un besoin des joueurs, et la mode Battle royale battant son plein, le jeu a fait tout naturellement un carton. De son côté, Epic Games lance Fortnite, un petit jeu qui n’a l’air de rien comme ça, et qui vous propose de dégommer des zombies, tout en vous protégeant dans des constructions que vous réalisez avec votre équipe. À la base, ce n’était pas un Battle royal, mais un jeu de type tower Defense.

Seulement voilà, récemment, Epic Games annonce le lancement de son mode Battle royale. Jusque là pas de soucis, puisque personne n’a le monopole de cette appellation, n’importe qui peut définir son jeu comme tel s’il en adopte les critères, mais voilà, Epic Game ne s’est pas contenté de ça, sous prétexte d’être propriétaire du moteur de jeu utilisé par PUBG, ils ont alors commis une légère erreur commerciale, à savoir, utiliser le nom et la notoriété d’un autre jeu (ne leur appartenant pas), pour faire la promotion de leur nouveau mode, ajoutant qu’il serait en sus, disponible sur une plateforme supplémentaire, répondant ainsi à un manque que ne pouvait combler ledit jeu. Ce jeu, si vous avez un peu suivi les histoires, c’est PUBG.

C’était juste un peu surprenant et décevant de voir notre partenaire commercial utiliser notre nom officiellement pour promouvoir le mode de jeu — Chang Han Kim — Vice-président de Bluehole et Producteur exécutif

 

Bluehole Inc n’est pas du tout satisfait, d’autant plus qu’ils n’ont pas été tenus informés de l’utilisation de leur marque pour la promotion d’un jeu concurrent, car, bien que le moteur de jeu soit le même et propriété d’Epic Games, cela ne fait évidemment pas d’Epic Games, le propriétaire de la marque PUBG. Bluehole Inc hausse donc le ton, dans un premier temps.

« Nous avons eu une relation continue avec les jeux épiques tout au long du développement de PUBG, car ils sont les créateurs de l’UE4, le moteur que nous avons autorisé pour le jeu. Après avoir écouté les commentaires croissants de notre communauté et l’examen du gameplay pour nous-mêmes, nous craignons que Fortnite ne reproduise l’expérience pour laquelle PUBG est connu.

Nous avons également remarqué que Epic Games fait référence à PUBG pour la promotion de Fortnite au sein de leur communauté et dans leur communication avec la presse. Cela n’a jamais été discuté avec nous et nous ne pensons pas que ce soit juste. La communauté PUBG a et continue de fournir des preuves des nombreuses similitudes et nous envisageons d’autres actions. » — Chang Han Kim — Vice-président de Bluehole et Producteur exécutif

Le lancement du mode Battle royale de Fortnite est prévu pour aujourd’hui, 26 septembre, ce qui n’en finit plus d’agacer Bluehole Inc. qui du coup se confie auprès de nos confrères de PCGamer sur le sujet.

Dans cet entretien, il semblerait que Bluehole révèle qu’Epic Games utilise sans accord le nom de PUBG pour faire la promotion de son jeu, ce qui n’aura pas échappé au plus grand nombre, mais ce que redoute le plus Bluehole, c’est que sous prétexte que le moteur du jeu soit le leur, et qu’ils soient concurrents sur un même mode, Epic Games ne donne pas accès à toutes les avancées de son moteur afin d’en conserver l’exclusivité, bridant ainsi volontairement son concurrent et partenaire commercial, et proposant de son côté, un jeu plus solide, plus performant, en prenant pour base PUBG, puisqu’il s’agit là de leur outil promotionnel : Regardez, on fait tout pareil, mais en mieux !

[…] nous commençons à craindre qu’ils ne développent de nouvelles fonctionnalités ou n’améliorent quelque chose dans le moteur pour supporter ce jeu de Battle Royal [Fortnite], puis l’utiliser pour leur propre mode de jeu [Battle Royal]. — Chang Han Kim — Vice-président de Bluehole et Producteur exécutif

Il existe d’ailleurs de nombreuses similitudes entre tous les jeux de Battle Royale existant, et PUBG n’est pas le premier à s’être testé au genre, pour autant, il s’agit là d’un studio indé qui réussi à détrôner partout, les géants de tout genre. PUBG passe devant LOL sur Twitch, détrône tous les jeux sur Steam, rassemble une communauté énorme, et projette de se lancer dans l’eSport, clouant sur place toute concurrence. Mais si Epic Games ne joue pas franc jeu, et continu de tirer dans les pattes de son partenaire pour faire avancer sa propre affaire, alors il se pourrait que tout ceci se termine en justice, car Bluehole ne va pas laisser son succès se réduire à peau de chagrin par peur de perdre son moteur, bien qu’il semble que les propos se soient quelque peu adoucis de leur part. Pour autant, Bluehole n’en démord pas et entend obtenir des explications de la part d’Epic Games. Pour le moment personne n’a répondu à leurs sollicitations.

Il faut donc s’attendre à tout dans les prochains jours, mais un divorce semble assez hasardeux, Epic Games a tout intérêt à garder dans son giron le monstre PUBG qui lui paye de sacrées redevances pour utiliser son moteur et fait ainsi indirectement sa promotion. Epic Games, de son côté, pourrait proposer des excuses via un communiqué de presse, et assurer par la même quelques garanties à son partenaire concernant son moteur, ou alors chacun campera sur ses positions en espérant que cela ne crée pas de préjudice aux différentes parties. Mais vu les sommes et les millions de joueurs en jeu, il serait plus raisonnable d’arrêter l’hémorragie avant que les joueurs ne se lassent de ce petit jeu entre Bluehole et Epic Games et ne boudent les deux jeux définitivement, laissant une place à ceux restés à la traîne.

Ecrire un Commentaire