Tricheurs sur PUBG, entre 6000 et 13000 bans par jour

Playerunknown's Battlegrounds

Editeurs : Bluehole Inc
Genre(s) : FPS, Action, Aventure, Survie
Sortie : 2017-03-23
Mode(s) : Multijoueur, PvP
Plateforme(s) : pc

Les jeux vidéo apportent souvent leur lot de tricheurs. Des joueurs qui profitent de failles, ou qui cherchent à faire commerce illégalement, de certaines ressources. Les jeux online comme PUBG ne sont pas épargnés par ce fléau, il suffit de regarder les revendeurs de pièces d’or, ou ceux qui vous vendent des personnages avec un stuff et une expérience de fou pour s’en rendre compte. La triche peut se faire de plusieurs façons, tant que l’imagination est là et que les failles existent, les joueurs ne vont pas s’en priver.

La majorité des tricheurs bans sur PUBG viennent de Chine

Récemment, c’est Bungie qui en a fait les frais avec un bug exploité par des joueurs au sein du Raid Léviathan de Destiny 2. Ce n’est pas illégale, mais c’est de la triche. PUBG n’est pas non plus épargné par les tricheurs, pour preuve, le nombre de ban dévoilé il y a quelques heures par BattlEye, en charge des serveurs du jeu. Et les chiffres font frémir, car ce ne sont pas moins de 6000 tricheurs qui sont privés de champs de bataille tous les jours, et le nombre peut aller jusqu’à 13 000, ce qui est énorme compte tenu du fait que ce rythme est annoncé comme journalier !

 

Ces joueurs tricheurs sont dans le collimateur de Bluehole, qui ne souhaite pas voir son jeu parasité par une communauté négative. Pour rappel, PUBG c’est à l’heure actuelle plus de 16 millions de copies vendues dans le monde, et plus de 2.2 millions de joueurs simultanés. Si les chiffres paraissent démesurés, ils ne sont rien si l’on met en parallèle le nombre de joueur simultanés ou encore les ambitions de PUBG qui ne se cache pas de vouloir tenter l’expérience eSport. Pour un jeu ayants de tels résultats et de telles envies, il est normal de tenter d’endiguer la vague de tricheurs qui sévit sur le jeu et gâche le plaisir du game aux autres joueurs de PUBG.

Au total, ce sont donc 322 000 joueurs qui ont été classés dans la catégorie des tricheurs et bans de PUBG. Brendan Greene, alias PlayerUnknown, annonçait moins du double le mois dernier. De quoi faire trembler ceux qui se destinent à ces pratiques sur le jeu star de Battle Royale !

Ecrire un Commentaire