Moira : le nouveau héros d’Overwatch annoncé lors de la BlizzCon 2017

C’est une très grande nouvelle pour tout les fans d’Overwatch. Alors que le cérémonie d’ouverture de la Blizzcom 2017 suit son cours en présentant les différentes nouveautés des licences Blizzard, Jeef Kaplan nous dévoile un tout nouveau support appelé Moira. Moira O’Deorain de son vrai nom est âgé de 48 ans, généticienne affilié autrefois à l’équipe Blackwatch avec Reaper.

Les capacités biotiques de Moira lui permettent de contribuer aux soins prodigués ou aux dégâts infligés dans n’importe quelle situation. D’un coté, son emprise biotique lui permet d’intervenir à courte portée, de l’autre, son orbe biotique peut infliger des dégâts ou prodiguer des soins à longue distance. Elle peut également utiliser Volatilité pour échapper à des groupes d’ennemis ou rester à portée de ses alliés nécessitant son aide. Une fois Coalescence chargée, Moira peut éviter la mort à plusieurs alliés en même temps ou donner le coup de grâce à des ennemis déjà affaiblis.

Qui est Moira O’Deorain ?

Overwatch - xbox

Overwatch - ps4

Les capacités de Moira O’Deorain

EMPRISE BIOTIQUE

  • De sa main gauche, Moira projette de l’énergie biotique qui soigne les alliés devant elle. Sa main droite génère un rayon à longue portée qui sape la vitalité des ennemis tout en soignant Moira et en rechargant son énergie biotique.

ORBE BIOTIQUE

  • Moira lance une sphère biotique rebondissante. Elle peut lui affecter un effet régénérant qui soigne les alliés qu’elle traverse, ou un effet nécrosant qui inflige des dégâts aux ennemis.

VOLATILITÉ

  • Moira se téléporte rapidement à une courte distance.

COALESCENCE

  • Moira canalise un rayon à longue portée qui soigne ses alliés et inflige des dégâts à ses ennemis même à travers les écrans.

Découvrez l’histoire complète de Moira

Aussi brillante que controversée, la scientifique Moira O’Deorain est à la pointe de l’ingénierie génétique. Toutes ses recherches visent à modifier la structure même des composantes biologiques fondamentales.

Il y a plus de dix ans, O’Deorain a mis le microcosme scientifique en émoi en publiant un article controversé détaillant une méthodologie qui permettait de créer des programmes génétiques sur mesure capables de modifier l’ADN cellulaire. Sa découverte prometteuse semblait franchir une étape vers l’éradication des maladies et l’optimisation du potentiel humain.

Cependant, des dissensions à propos de son travail naquirent très vite parmi ses confrères. Beaucoup le considéraient comme dangereux en raison des questions éthiques qu’il soulevait et O’Deorain fut même taxée de nourrir une soif insatiable de progrès scientifique. Un travers qui, selon certains, avait mené à la crise des Omniums. De plus, d’autres généticiens furent incapables de reproduire les résultats des études de Moira, ce qui contribua à décrédibiliser encore ses recherches. Ses publications, plutôt que de propulser sa carrière, endommagèrent gravement sa réputation.

Elle reçut une bouée de sauvetage sous la forme d’une offre de la part d’un mécène improbable : la division des opérations spéciales d’Overwatch, Blackwatch. Moira reprit ses recherches à l’insu du public et développa de nouvelles armes et technologies pour son nouvel employeur. Le contrat qui la liait à Blackwatch était un secret bien gardé jusqu’à ce que des enquêtes découvrent le pot aux roses à la suite de l’incident de Venise. De nombreux dirigeants haut placés d’Overwatch nièrent alors avoir été au courant de la situation.

Une fois Overwatch démantelée, O’Deorain n’eut d’autre choix que se tourner vers des sources de financement non conventionnelles. Cette fois, elle fut invitée à rejoindre le collectif scientifique ayant fondé la ville d’Oasis. Mais certains prétendaient qu’une organisation clandestine, la Griffe, soutenait financièrement Moira depuis déjà des années, l’aidant dans ses expérimentations en échange de l’exclusivité de ses découvertes.

Bien qu’O’Deorain soit capable de tout pour faire progresser la recherche scientifique, ses travaux restent largement inconnus du grand public. Mais maintenant qu’elle est libérée de toute contrainte, ce n’est qu’une question de temps avant que ses découvertes changent profondément la donne.

La date n’a pas encore été annoncée mais Jeff Kaplan a parlé d’un « very very soon » qui laisse présager une arrivée très prochaine du nouveau héros Moira sur le PTR test.

Source : Blizzard

Ecrire un Commentaire

  • UnMecParlà

    Super nouvelle, vivement le test sur PTR !