Dragon Ball FighterZ, Broly et Bardock débarquent dans le premier DLC

Dragon Ball FighterZ, Broly et Bardock débarquent dans le premier DLC
5 (100%) 1 vote

Dragon Ball FighterZ

Editeurs : Bandai Namco Entertainment
Genre(s) : combat
Sortie : 2018-01-26
Mode(s) : pvp
Plateforme(s) : pc, xbox, ps4

C’est officiel et officialisé, les deux premiers personnages à rejoindre Goku & Co dans Dragon Ball FighterZ sont donc Broly et Bardock. C’est encore une fois le magazine V-Jump qui vend la mèche, enfin vendre est un bien grand mot, qui transmet l’information officiellement plutôt, et qui dévoile donc le nom des deux personnages qui seront inclus dans le premier DLC du jeu !

Mais qui sont Broly et Bardock ?

La question, sachez-le, n’est pas décente. Elle est interdite… sauf si vous avez des problèmes de mémoire vous ne pouvez, vous ne DEVEZ pas ignorer les noms de ces deux personnages emblématiques de l’univers Dragon Ball Z. Mais bon, on va faire comme si on s’adressait à des hommes venus d’ailleurs…

Dragon Ball FighterZ, Broly et Bardock débarquent dans le premier DLC

Broly en mode vénère…

Broly est une montagne de muscles. Un Super Saiyan qualifié de légendaire. D’une puissance sans équivalent à sa naissance (plus de 10 000 unités) Broly est né le même jour que Goku, leur berceau étaient d’ailleurs côte à côte. Broly ne supportait pas les cri et les pleures de Goku (qui nous rappelent horriblement les pleurnicheries de Gohan… quelle phase ignoble…), bref, ça l’aurait rendu fou (et on le comprend…). L’histoire raconte que Broly et son père Paragus auraient été emancé par le Roi Végéta qui craignait que le nouveau né ne soit plus puissant que sa caste. Finalement, Broly et son père survivent à l’attaque de la planète Végéta et Broly devint un très puissant guerrier.

Bon, on vous la fait courte, parce que Broly y’en aurait des tartines à raconter. Surtout quand il se transforme, mais aussi que ce n’est pas nu personnage issu directement du manga, mais une création annexe, qu’on ne retrouve pas dans al série mais dans les films. Broly c’est un tank, qui à, à peu de choses près, la même apparence que Trunks du Futur quand il se transforme. En d’autres terme un gros tas de muscles plutôt lent, qui fonce tête baissé. Mais Broly est surtout overpuissant et on l’adore !

Dragon Ball FighterZ, Broly et Bardock débarquent dans le premier DLC

Bardock et Gine, les parents de Goku et Raditz

Mais, mais mais mais, celui qu’on surkiff c’est sans conteste Bardock, le père de Goku ! Mais oui, Goku à un papa, qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau, un Guerrier Saiyan qui s’est rebellé contre Freezer et qui s’est fait tué par ce dernier, en même temps que la planète Végéta. Bardock n’a pas l’air vraiment menaçant et c’est ce qui le rend finalement attachant, car loin de cette sympathie voulue par son design, c’est un destructeur de planète, comme tous ceux de sa race, et on peut dire qu’il remplit plutôt bien ses missions. Son style de combat est, de plus, très différent de celui de Goku, il est animé de colère et de revanche, Bardock n’est pas un tendre et cela se ressent dans ses mouvements presque sauvages…

Quand seront-ils disponible dans Dragon Ball FighterZ ?

Broly et Bardock, ce sont un peu les personnages annexes que les fans de la série apprécient le plus et nous seront évidemment heureux de les retrouver dans Dragon Ball FighterZ dès la sortie du premier DLC du jeu. Il n’y a pour le moment pas d’informations quant à la date de sortie de ce premier DLC, ni sur le prix de chaque personnage. La seule référence disponible reste le prix du Season Pass qui ne donne pas plus d’information que cela.

Ceci pourrait également vous intéresser…

Pour le reste, il faut espérer que les autres informations qui avaient été récemment dataminées soient confirmées à leur tour. Pour rappel, on attend la confirmation d’autres personnages tels que : Zamasu, Vegito, Cooler et Ranger Android 17 mais également de deux nouveaux modes de jeu : Z Union et Z League.

Dragon Ball FighterZ est actuellement disponible sur PC, PS4 et Xbox One.

Source – Game Informer

Ecrire un Commentaire