STRIKE 4 – Mad Catz – Test du clavier qui signe le retour de la marque

STRIKE 4 – Mad Catz – Test du clavier qui signe le retour de la marque
4 (80%) 1 vote[s]

C’est un joli clavier que nous avons pu tester. Mad Catz, dont le nom semblait perdu à jamais, revient sur le devant de la scène avec son nouveau clavier mécanique : le STRIKE 4. Sobre, élégant, sans chichi, en apparence il a tout pour plaire, du coup, on va voir dans notre test, si le STRIKE 4 est à la hauteur de ses espérances !

STRIKE 4 - Mad Catz - Test du clavier qui signe le retour de la marque

Ergonomie et Design

Ergonomie et Design sont au rendez-vous pour le STRIKE 4. Au premier coup d’œil, le clavier fait un peu “bloc”, mais à y regarder de plus près, le contraste entre la dalle de fond à l’aspect métallique et les touches donne un effet très sympa. Les touches se détachent visuellement très bien et si on ajoute à cela le RGB installé d’office sur le clavier alors on est sur quelque chose de plutôt agréable.

Seul bémol, le RGB ne se coordonne pas avec vos autres périphériques, et si vous avez tous vos appareils avec les RGB propriétaires, alors ce sera une jolie symphonie de couleurs à prévoir, où vos arc-en-ciel joueront chacun leur partition, sans tenir compte des autres. Cela à son charme, mais on préfère quand même quand tout ce petit monde s’accorde pour danser d’un même mouvement et sur le même rythme.

STRIKE 4 - Mad Catz - Test du clavier qui signe le retour de la marqueSTRIKE 4 - Mad Catz - Test du clavier qui signe le retour de la marqueSTRIKE 4 - Mad Catz - Test du clavier qui signe le retour de la marque

Autre problématique rencontrée et qui découle, là, d’une appréciation personnelle. Les touches ne sont pas pratiques, en effet, pour ceux qui ne compte pas utiliser ce clavier uniquement pour jouer, il n’est clairement pas polyvalent. Très bon clavier pour jouer car adapté à cette activité grâce notamment aux switch Cherry MX, le STRIKE 4 n’est pas un clavier adapté, forcément, à une utilisation plus courante. Quelques points sont assez gênant, comme la touche “enter” beaucoup plus petite que la normale. Si pour certain ce sera un détail, pour moi ça ne l’est malheureusement pas. De plus, pour ceux habitué à un certain confort au niveau des poignets, le STRIKE 4 ne vous ménage pas et il vous faudra un certain temps pour vous y habituer.

Notons que les touches se retirent assez facilement et pour le nettoyage c’est quand même pratique. Pas de crochet vendu avec le clavier pour retirer les touches en toute sécurité, on aurait également apprécié avoir des touches classiques en remplacement telles que le Z, le Q, le S, le D, le A et le R par exemple (bref, les touches les plus utilisées dans le gaming).

STRIKE 4 - Mad Catz - Test du clavier qui signe le retour de la marque

A voir aussi :  RIG 500 Pro - Test Plantronics - Confort & son d'exception Dolby Atmos

Connectiques

Au niveau de la bête en elle-même, quelque chose attire notre attention très rapidement. Il n’y a pas de bouton, rien, le clavier ne comporte que les touches standard. On a cherché, sur les côtés, dessous même, quelque chose qui permettrait de régler (au moins) le volume du casque mais en apparence il n’y a rien. En tout cas, pas de molette dédiée comme on peut en trouver sur la plupart des claviers gaming. Il vous faudra en passer par des fonctions du clavier pour accéder à la gestion du volume (entre autre) ce qui reste très limite en terme de praticité…

Si vous avez une molette de réglage pour le son de votre casque, sur le câble de votre casque, alors ce petit manque ne devrait pas vous poser trop de soucis, mais il est vrai que passer par son clavier pour gérer le volume sonore de son casque est quand même plus pratique que de devoir chercher la molette de volume sur le fil qui pendouille de notre casque.

Du côté des prises USB intégrées au clavier elles ne sont pas obligatoires, mais honnêtement, c’est ultra pratique, et ne pas les avoir oblige à aller jusqu’à sa tour (qui n’est pas toujours super accessible) pour brancher une simple clé USB. Sur le STRIKE 4 pas de branchement USB supplémentaires donc, et c’est bien dommage quand on sait le nombre de périphérique aussi utiles qu’indispensablement qu’on peut trouver autour d’un clavier de gamer !

STRIKE 4 - Mad Catz - Test du clavier qui signe le retour de la marque

Le câble de branchement USB du STRIKE 4 dispose d’un revêtement tressé, pour le coup plus que nécessaire pour protéger les câbles et éviter qu’ils ne s’abîment. La longueur est suffisante, sans pour autant être exagérée. On notera également un détail qui n’en est pas un : la connexion au clavier est placé sous le STRIKE 4 et maintenu par une encoche. Ce système astucieux permet d’éviter d’abîmer ou de torde le câble. On appréciera aussi l’embout renforcé, malgré la précaution déjà prise du fait de son emplacement très intelligent.

Installation

Une installation très facile. Il vous suffira de connecter le clavier et de télécharger le logiciel sur le site officiel de Mad Catz. Alors, vous le verrez, une fois installé, le logiciel ne respire pas franchement le futur, on est sur quelque chose de simple, basique et peu recherché mais qui fait le taf qu’on lui demande. Très complet, avec beaucoup de paramètres de réglages, ainsi qu’une très bonne association des touches pour les jeux vidéo le logiciel est plutôt satisfaisant au demeurant. Au niveau de la gestion du RGB, le logiciel permet de régler indépendamment les couleurs, ce n’est presque jamais utilisé, mais si vous êtes adeptes de ce genre de paramètres alors vous serez vernis de ce côté-là.

Prix

MAD CATZ - STRIKE 4 - divers

C’est un peu le gros point noir de ce test. Le clavier est vendu dans les 120 € même chez Amazon. C’est cher, trop cher pour ce qu’il propose. Un clavier sans autre fonction que celle de base qu’on peut retrouver sur des claviers de bureautique standard, peu de polyvalence pour ce clavier gaming et une technologie RGB propriétaire qui ne se synchronise pas avec les autres périphériques, font que le STRIKE 4 est un peu surévalué au niveau de son prix de vente. Ses points forts ne parviennent pas à rattraper les manques, malheureusement pour la marque qui aurait pu faire beaucoup mieux pour son retour dans le game.

Ecrire un Commentaire