Les films d'animations Disney qui pourraient bénéficier d'une adaptation live-action

Mise en ligne le Friday 05 August 2022 à 12:39 Par Denily
Facebook

Avec les multiples tentatives à venir de transférer les films Disney classiques en live-action, il peut être utile de se demander quel matériau source peut survivre au saut.

Depuis plus de 20 ans, Disney s'est lancé dans une campagne visant à transformer progressivement ses classiques du cinéma d'animation, qui ont marqué l'enfance de nombreux fans, en productions en prises de vues réelles plus modernes. Bien que quelques bons films soient nés de ce projet et qu'ils aient été incontestablement rentables, la plupart des sorties ont été massivement rejetées par les fans et le public.

À l'heure actuelle, les deux prochains remake en live-action de Disney qui ont capté l'attention du public sont la version Pinocchio de Robert Zemeckis, et Lilo & Stitch de Dean Fleisher. Aucun de ces films n'est encore sorti, le dernier n'a même pas de date annoncée, mais le sujet est devenu courant. Avec des dizaines de ces adaptations derrière la société, il y a eu beaucoup d'occasions d'apprendre.

Le premier exemple de ce phénomène est la version totalement oubliée du Livre de la Jungle de 1994. Cependant, à cette période, les films Disney en prises de vues réelles étaient rares et espacés. Le studio a fait deux live-actions des 101 Dalmatiens, puis a mis ce procédé dans le placard pendant une décennie. Le véritable coup d'envoi de cette technique était l'adaptation d'Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton de 2010. Le film a rapporté un milliard de dollars, malgré les critiques médiocres, et a ouvert la voie au reste de la franchise.

Les films live-action de Disney n'ont pas tous été un succès financier, mais ceux qui ont explosés se sont retrouvés avec des piles d'argent comiques. Cendrillon, le Livre de la Jungle, la Belle et la Bête, Aladdin, et le Roi Lion ont été des succès retentissants, malgré des réactions critiques très variées, principalement dû à la reconnaissance du nom. Bien que l'adaptation du Roi Lion par Jon Favreau ne soit incontestablement pas un film en prises de vues réelles, c'est un remake, et c'est le septième film le plus rentable jamais réalisé. La technique fonctionne donc assez souvent pour ne pas disparaître, mais le choix d'un meilleur matériau source pourrait peut-être aider les films.

La Planète au Trésor

Après de multiples autres projets avec la souris, le duo créatif John Musker et Ron Clements, a finalement pu mettre sur pied le projet de ses rêves : une adaptation de science-fiction du roman L'île au Trésor (1883) de Robert Louis Stevenson. Il a fallu trois présentations pour que le projet soit approuvé par Jeffery Katzenberg, directeur de Disney à ce moment. Le film est un des projets les plus grandioses visuellement jamais entrepris par Disney, un véritable chef-d'œuvre créatif qui a nécessité une quantité démesurée de travail et de talent pour être réalisé. Malheureusement, il est devenu l'un des flops les plus coûteux de l'histoire du cinéma, ce qui a conduit à une réorientation de la société pendant des décennies et à un abandon progressif de l'animation en 2D.

L'échec de La Planète au Trésor est le genre de tragédie grecque qui fait qu'il est difficile d'être un fan de cinéma en général. Il est juste de dire que le paysage cinématographique moderne serait fondamentalement différent si ce film avait été autre chose qu'un désastre. Il est également juste de dire que l'art visuel et l'action cinétique au rythme effréné n'auraient pas été possibles avec les live-action VFX de 2002. Les effets et techniques cinématographiques modernes, cependant, pourraient absolument créer quelque chose de brillant à partir de ce point de départ. La Planète au Trésor mérite une autre chance, et le public mérite de le voir se dérouler avec le genre d'effets qui ne sont possibles qu'aujourd'hui.

Atlantide, L'empire Perdu

Sorti seulement un an avant la Planète au Trésor, Atlantide, L'empire Perdu de Gary Trousdale et Kirk Wise, n'a pas été un désastre, mais n'a pas été un succès non plus. C'est le premier film d'animation de science-fiction de Disney, et c'est un point de repère dans le genre. Il raconte l'histoire d'un jeune universitaire, passionné par l'Atlantide, et essaie de convaincre l'académie de financer une expédition pour retrouver ce lieu mythique, mais ils le prennent pour un fou. Un homme, monsieur Whitmore, contacte Milo et lui donne un livre, héritage de son père. Whitmore, qui était ami avec le père de Milo, lui propose de financer l'expédition. Milo et une équipe se lance alors dans une aventure pleine de dangers pour retrouver l'Atlantide, empire perdu jusque-là.

Le film a utilisé plus d'images de synthèse que les précédents films Disney, mais a quand même été battu par Shrek. Celui-ci est également un chef-d'œuvre avec l'un des meilleurs décors d'un film d'animation. L'argument est à peu près le même : des effets visuels modernes pourrait faire une œuvre d'art brillante à partir d'un matériau source fantastique. Les deux films ont reçu d'excellentes critiques, et la fanbase moderne pousserait sûrement l'œuvre vers le succès.

Bienvenue chez les Robinsons

Ce film d'animation en images de synthèse de 2007 est un autre film de science-fiction intelligent qui part d'une idée simple et l'exécute avec une créativité quasi parfaite. Et, une fois de plus, il n'a pas été récompensé par un succès au box-office, malgré une bonne réception critique et un statut de film culte. Bienvenue chez les Robinsons raconte l'histoire d'un garçon brillant qui rencontre un voyageur du temps qui cherche à le protéger. La majorité du film est consacrée à l'exploration de l'esthétique rétro-futuriste intelligente de l'univers du film. Plutôt que d'époustoufler les esprits avec des effets visuels magiques, une adaptation live-action de ce culte classique serait l'occasion d'intégrer d'innombrables gags visuels et une esthétique intelligente.

Les éléments qui permettraient de réaliser un bon remake Disney en live-action sont le statut de classique culte, le manque d'appréciation de l'époque, et un style artistique visuellement captivant. Espérons que, puisque la technique ne nous quitte pas, la société fera de meilleurs choix.

Retrouvez tous nos articles Cinéma.

Traduction - Gamerant

Actualités cinema